Tout savoir sur la médaille du travail


La médaille d’honneur du travail est une reconnaissance du temps passé au travail et de la qualité des initiatives prises dans ce dernier. Elle est destinée à tout salarié ou retraité de nationalité française ou autre, employé ou travaillant pour un employeur français en France ou à l’étranger. Découvrez dans cet article tout sur la médaille du travail.

Qu’est-ce que la médaille d’honneur du travail ?

La médaille d’honne0ur du travail est une distinction honorifique décernée par l’État aux travailleurs en reconnaissance de leur ancienneté. Elle est aussi décernée pour la qualité des actions menées dans le cadre de leur travail. Il en existe différents types, en fonction du nombre d’années de service du travailleur.

La médaille d’honneur du travail n’est en aucun cas attribuée automatiquement, mais doit être demandée par le travailleur. Ainsi, ce dernier se doit de commander une médaille du travail grand or s’il le désire vraiment.

Qui peut recevoir la médaille du travail ?

La médaille ne peut être décernée qu’aux travailleurs travaillant en France. Elle peut également être accordée aux travailleurs qui travaillent à l’étranger, soit pour une entreprise française ou ses filiales, soit dans une succursale ou une agence d’une entreprise ou d’une institution établie en France. Le salarié peut également avoir une nationalité étrangère et la recevoir. Il en va de même pour son employeur.

La médaille du travail concerne les travailleurs du secteur privé. Les fonctionnaires permanents de l’État ou des organismes publics de l’État ne peuvent pas se porter candidats. Les travailleurs qui ont droit à une médaille d’honneur pour une autre profession spécifique (médaille des chemins de fer, médaille agricole, etc.) sont également inclus.

Quelles sont les qualifications qui donnent droit à une médaille du travail ?

Il existe différentes médailles du travail en fonction de l’ancienneté de l’employé. Pour avoir droit à la médaille d’argent, les employés doivent justifier d’au moins 20 ans de service, quel que soit le nombre d’employeurs qu’ils ont eus pendant cette période. Les périodes de congé de maternité, de service militaire, de stages rémunérés dans le cadre de la formation professionnelle et de congé éducatif sont prises en compte dans le calcul de l’ancienneté.

Toutefois, les périodes de chômage ne sont pas comptabilisées. La période de service est portée à :

  • 30 ans pour la médaille de vermeil ;
  • 35 ans pour la médaille d’or ;
  • 40 ans pour la grande médaille d’or.

Néanmoins, les employés peuvent également demander la médaille d’honneur si le travail effectué dans le cadre de leur profession est considéré comme étant d’une qualité exceptionnelle.

La médaille du travail donne-t-elle droit à une prime ?

Pour l’attribution d’une médaille du travail, l’employé reçoit un diplôme et une médaille en métal. En revanche, le Règlement ne prévoit pas de prime en faveur de l’employé. Toutefois, l’employeur peut verser au salarié une gratification lors de l’attribution d’une médaille du travail. Il ne s’agit pas d’une obligation de sa part, sauf si elle est prévue par une convention collective ou un accord d’entreprise ou s’il résulte des pratiques de l’entreprise.

Si la gratification est versée, elle est exonérée de la taxe sur les salaires et de l’impôt sur le revenu, sauf si elle dépasse le montant du salaire mensuel de base du bénéficiaire (dans ce cas, seul l’excédent est imposable). Ainsi, les primes versées dans le cadre de l’attribution de l’Ordre du mérite ouvrier doivent être distinguées des indemnités de service.

Où postuler pour la médaille du travail ?

La médaille du travail est décernée par l’État. L’attribution n’est pas automatique : il incombe au travailleur de demander la médaille du travail. Pour ce faire, il doit contacter l’administration. Selon les départements, l’organisme auprès duquel la demande doit être déposée peut être la préfecture, la sous-préfecture. À Paris, la demande doit être adressée au service de la décoration de la préfecture de Paris.